CHO vs. Happiness Manager

danstapub-evian-betc

Quelles sont les différences de périmètre de responsabilités entre un CHO (Chief Happiness Officer) et un Happiness Manager ? Tout est une question d’impact stratégique.
Réponse en 2 slides

Un salarié Heureux fait des clients Heureux qui font, à leur tour, des Parties Prenantes (actionnaires, politiciens, donateurs, …) heureux. Pour cultiver le Bonheur au travail des collaborateurs et la Performance durable de l’entreprise, il convient de donner à chacun de la Liberté de pouvoir faire des choix en matière d’organisation du travail en échange de la Responsabilité de ses choix et donc du respect de ses engagements. Le Bonheur au Travail est donc une façon de structurer sa politique RH / Com / RSE (responsabilité sociétale) afin d’améliorer l’expérience vécue par les collaborateurs, les clients et les différentes parties prenantes de l’organisation.

Le Chief Happiness Officer est nécessairement dans une position décisionnelle, compte tenu de l’impact stratégique de sa politique. C’est un membre de la direction, en capacité d’influencer / de mettre en oeuvre le contexte organisationnel complet qui permettra à son organisation de cultiver une stratégie de développement basée sur le Bonheur au Travail de ses collaborateurs comme source de développement durable. On est loin du mix “Mary Poppins – RH de terrain – Animateur de réseau – Com Interne” que certains veulent (faire) endosser.

 

Un Happiness Manager est un rôle plus opérationnel, rempli en général par un profil junior mais non moins enthousiaste et créatif. Il / Elle est en contact direct avec la réalité quotidienne des collaborateurs et veille à cultiver un environnement de travail sympa, une culture de travail dynamique et inclusive, une bonne ambiance et des relations décontractées entre collègues. Il / Elle utilisera également les outils collaboratifs et les media sociaux, notamment pour faire rayonner la marque employeur de son organisation. Le job a toutefois peu d’influence directe sur la gestion stratégique de la performance des équipes.

 

Les périmètres respectifs du CHO et de l’Happiness Manager sont donc différents, d’impacts et de rythmes différents. Mais l’un et l’autre sont utiles à l’organisation car ils rament dans le même sens et veillent tout deux à amener le bateau à bon port.

Plus d’infos sur la façon de mettre en oeuvre une stratégie orientée sur le Bonheur au Travail ? Inscrivez-vous à la formation Outils et Stratégies du Chief Hapiness Officer. La prochaine session a lieu à Waterloo (BE) les 25 et 26 janvier 2018 et à Paris les 5 et 6 février 2018. Inscription : en BE bit.ly/CHOWat18 et en FR bit.ly/CHOParis18. Contactez-nous via hello@happpyformance.com pour plus d’infos !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s