Le recrutement par affinités : enfin!

Unknown-5

 

Vous le savez. Je n’hésite jamais à tirer à boulets rouges sur les tests de personnalité et autres batteries psychotechniques utilisés en recrutement. Ni sur ceux qui l’utilisent. Et là, un espoir éclos dans le milieu poussiéreux du recrutement. Et ça fait tellement plaisir!

 

(Article initialement paru dans le magazine Peoplesphere n°184)

Le recrutement, de la torture au plaisir d’apprendre à se connaître.

On ne le dira jamais assez. Lorsque les entretiens de recrutement sont menés par des managers trop hermétiques et dénués du minimum syndical en matière d’intérêt sincère pour une vraie connexion de personne à personne avec leurs futur(e)s talents, cela relève de la torture ou de la faute grave. Du coup, certains DRH tayloriens dans l’âme (je parle ici du siècle et de la méthode) trouvent judicieux de recourir à une batterie de tests psychos-machins-choses, ce qui relève selon moi d’un des summums du charlatanisme RH. Nous errons entre la psychologie de rayon de boucherie et une rare malhonnêteté intellectuelle. Comment ose-t-on encore engager au 21ème siècle quelqu’un sur base des résultats d’un test psychotechnique?

Soudain, dans ce monde qui va droit vers sa première vraie guerre des talents (avant, c’était de la rigolade), il y a l’enthousiasmante prise de conscience que les profils de compétences ne font pas un homme, ni une femme d’ailleurs. Les valeurs humaines des candidats sont au moins aussi importantes que ce qu’il ou qu’elle peut faire. Oui, chers amis (m/f) RH, oui! Faites-vous plaisir!! Privilégiez le savoir-être et le potentiel au savoir-faire pur et dur. Votre business, vos clients internes n’en seront que gagnants.

Pourquoi d’ailleurs ne pas profiter de cette fenêtre socio-économique unique : la combinaison de l’émergence des media sociaux dans nos processus RH (si, si je vous assure, ils émergent) et l’importance croissante accordée au parfait mariage entre personnalité des talents et culture d’entreprise, entre mission personnelle et vision d’organisation… Profitons, pour une fois, du moment présent. Certes, me direz-vous, mais comment?

On en a rêvé, Monkey Tie l’a fait.

Monkey Tie est le premier site de mise en relations dédié au recrutement qui tient compte de la personnalité des candidats et de la culture d’entreprise. Enfin… Enfin, Un site investit dans l’adéquation entre valeurs personnelles et valeurs organisationnelles. Enfin!!!

Depuis 2013, Monkey Tie propose une approche innovante et unique pour améliorer significativement l’efficacité du processus de recrutement, autant pour les candidats que pour les entreprises. Enfin! Enfin 4 petits jeunes diplômés de HEC Paris ont tout compris.

Pour les candidats : il s’agit de trouver un emploi dans l’entreprise qui leur correspond. Pour les entreprises : il s’agit de gagner en efficacité et mieux cibler les recrutements. Le recrutement, c’est ça mais tellement plus quand c’est bien fait.

C’est ce que nous explique Jérémy Lamry, CEO de Monkey Tie :

“Pour qu’un candidat trouve son employeur de choix, il lui suffit de prendre 8 minutes pour remplir le questionnaire de culture d’entreprise et son questionnaire de personnalité. Cela va lui permettre de synthétiser ses attentes et principaux moteurs de motivation. Ensuite, via un puissant outil de recherche affinitaire doté de nombreux filtres, le candidat a la possibilité de trier les entreprises tout en visualisant sa compatibilité avec chacune d’entre elles. Pour chaque entreprise, l’accès à une page entreprise très élaborée permet de découvrir l’univers propre, des témoignages et les offres à pourvoir”.

Un site de recrutement affinitaire = de la RH 2.0

La jeune génération a cette audace, qui pour paraphraser Goethe, lui donne de la magie, du pouvoir, du génie,

Les entreprises se voient proposer des candidats qualifiés et intéressés par leur culture et leurs valeurs d’entreprise. Ô bonheur.

Monkey Tie s’appuie sur des experts et un algorithme unique lui permettant d’associer la personnalité et les compétences d’un candidat avec la culture et les valeurs d’une entreprise. Voilà qui devrait rassurer les plus sceptiques de nos psychotesteurs. Ô Bonheur.

Le recrutement affinitaire va enfin permettre d’éviter la casse au recrutement, les plantages types graphologiques et le manque de courage managérial. Ô Bonheur.

Triple bonheur. Et comme vous le savez aussi, le bonheur au travail nous (m/f) rend plus performants. Alors, profitons-en… parce que nous le valons bien!

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s