Sit down and listen – La rétention des talents, une autre aberration RH.

Guerre des Talents : ok.

Développement des Talents : ok.

Mobilité des Talents : ok

Rétention des talents : n’importe quoi.

Miss Philomène, interviewée par Jean-Paul Erhard de PeopleSphere, s’explique sur cette xème aberration de la gestion des ressources humaines.  Ouvrez, ouvrez la cage aux oiseaux, chantait Pierre Perret. Et il a bien raison, le bonhomme.

Retenez vos talents, qu’on nous répète à longueur de journée. Bien sûr. Avec quoi? De la Pattex? Un bon cordage sur sa chaise de bureau? Un contrat d’emploi aux clauses foireuses? Un plan de stock options qui le maintient enfermé dans une prison dorée? Promesses mirobolantes de carrière fulgurante? Les  employeurs débordent d’idées, il faut bien le reconnaître.

Je suis désolée de vous le dire et  peut-être de briser par là-même vos douces illusions de manager… mais quand un talent a décidé de partir, il part. Par la porte ou par la fenêtre, physiquement ou mentalement, il part .

Vous voulez garder des talents motivés? Faites-leur confiance. Fixez avec eux des résultats à atteindre qui les motiveront… et donc laissez-les fixer eux-mêmes leurs objectifs. Ce sont des adultes majeurs et vaccinés, pas des enfants de kleuterschool. Ils ont un cerveau et un sens des responsabilités, vous savez. Si, si, je vous assure. D’ailleurs, c’est notamment pour ça que vous les avez engagés. Si, si. Souvenez-vous…

Et un talent, c’est mobile. C’est d’ailleurs la richesse de son expérience qui accroît son employabilité, qui lui évitera de se faire éjecter du marché de l’emploi à 45 ans sans comprendre ce qui lui arrive. Un “génération X” (né entre 65 et 80) aura entre 5 et 10 employeurs dans sa carrière. Un génération Y (né entre 80 et 95) aura entre 5 et 7 orientations de carrière totallement différentes. Et la génération suivante, l’alpha, aura  – selon les prévisions qui ne me semblent pas du tout fantaisistes, on en reparlera – 2 ou 3 employeurs en même temps. Pas pour arriver à joindre les 2 bouts comme aux USA. Non, juste pour mettre le meilleur de lui-même dans le laps de temps qu’il jugera nécessaire par rapport aux résultats à atteindre.  Et ça lui prendre rarement 38h par semaine.

Oui, ô amis DRH, ô amis managers. Voilà ce qui vous attend. Alors, agilité, flexilibilité d’esprit, ouverture vont devenir vos compétences-clés. Sans cela, vos filets resteront vides et les talents iront nager dans des eaux bien plus bleues…

Plus d’infos. Ecoutez ce qui suit : http://bit.ly/lRT2ZK

En attendant, faites vous plaisir et… spread happiness around you.

3 thoughts on “Sit down and listen – La rétention des talents, une autre aberration RH.

  1. Pingback: ZiDCard.com » Blog Archive » #HRM20 : zo komen de verhalen in de HR wereld

  2. Pingback: ZiDCard.com » Blog Archive » Quand les RH débarquent dans l’ère du 2.0 – Jour 1

  3. Pingback: ZiDCard.com » Blog Archive » Sit down and listen – La rétention des talents, une autre aberration RH

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s