La saison de l’Evaluation – Entre humour et KISS cookbook

Après la saison de la chasse, des champignons, des fêtes du personnel…  voici revenue la Saison de l’Evaluation. Maudite par beaucoup de managers qui voient leurs agendas se remplir avec effroi par des entretiens face-à-face. Crainte par nombre d’employés qui se demandent parfois à juste titre ce qui va encore leur tomber sur la tête. Et la communauté des Ressources Humaines qui sombre sous la charge de travail d’organiser, former, rassembler, collecter, compulser… Alors, pourquoi se faire tant de mal ? 

 

Oui, pourquoi ?
– Parce que ce n’est pas inutile d’avoir au moins une fois par an une idée de ce que pense de nous notre management. Ou notre collaborateur si nous sommes un manager éclairé qui ose demander à son équipe ce qu’elle pense de lui.
– Parce que, dans bon nombre d’entreprise, cet exercice de style peut déboucher sur un bonus. Ou pas. Ou sur une augmentation de salaire. Ou pas.
– Parce que c’est l’occasion de parler de son développement personnel, de promotion, de contenu de fonction, de plan de formation. Et qu’une occasion pareille, ça ne se rate pas.

Alors comment faire ?
Deux cas de figure : vous êtes l’évaluateur. Ou vous êtes l’évalué. De toute façon, on est tous l’évalué d’un autre. Même le big boss doit répondre à son conseil d’administration. Il n’y a donc pas de planqués.

Vous êtes l’évalué ?
– Préparez-vous avec sérieux. Renseignez-vous et rassemblez des faits et pas des ragots.
– Et comme vous êtes un chef sérieux, vous aurez, au fil de l’année, fixé les objectifs, rencontré très régulièrement vos collaborateurs, donné du feedback. Donc, il n’y a pas de surprise. Ni pour vous. Ni pour eux.
– Ha bon ? Ce n’est pas le cas. Solution de secours : demandez à vos troupes de préparer leur auto-évaluation et de vous l’envoyer avant l’entretien, bien sûr. Ca dégrossira déjà le travail.

Vous êtes l’évalué ?
– Préparez avec sérieux. Rassemblez des faits et pas des impressions très personnelles.
– Soyez honnête. Inutile d’en rajouter. Ce n’est pas crédible, ni sérieux. Et vous n’aurez comme résultat qu’une méfiance de votre boss à votre égard.
– Inutile également de vous sous-estimer en espérant qu’on vous passe la pommade. Ce n’est pas crédible ni sérieux. Et le mode Calimero n’est pas très en vogue. En plus, vous risquez de plomber votre bonus.

Qu’en est-il de l’entretien ?

Si vous n’en avez jamais fait… courez chez votre responsable de formation et formez-vous. Un entretien, ça ne s’improvise pas, surtout si vous êtes l’évaluateur. Votre réputation est en jeu et une réputation de killer ou de neuneu, c’est lourd à supporter.

A éviter : faire un entretien d’évaluation au resto. C’est inconfortable, surtout pour l’évalué. Le faire au milieu des collègues. Pas mieux au niveau confort. Le faire après le resto. C’est juste indélicat. Ou à 18h. C’est impoli.

A promouvoir : la franchise, le feedback constructif et si possible dans les 2 sens (ce que je pense de toi, ce que tu penses de moi), prendre son temps, garder son calme, objectiver le débat et utiliser l’humour à bon escient.

Y a-t-il des pièges à éviter ?

– le grand stress : ça met l’entretien en péril. Calmez-vous, buvez une tisane ou reportez.
– le style procédurier : remplir les 27 pages du document créé par votre équipe HR en 2 heures de temps en respectant la distribution de la courbe de Gauss pour l’attribution des cotes. Vous passerez immanquablement à côté de l’essentiel. Donner du feedback et aider votre collaborateur à devenir encore meilleur. Donner du feedback à votre boss et l’aider à devenir encore meilleur.
– instaurer le système dans votre organisation et omettre l’évaluation du Top. Ou dispenser le Top de suivre les règles. Ca fait tâche et cela peut ruiner votre initiative.
– Manquer de discrétion. La Saison de l’Evaluation ne correspond pas à la Remise des Golden Globes des « chouchous » et des « bêtes noires ». C’est inutile de semer la zizanie là où elle n’est pas. Et si elle existe, il faut y remédier. Et c’est une bonne saison pour attaquer le problème.

Voilà. Bon courage à tous. C’est un moment vite passé.
J’ai confiance en vous. Ca va bien se passer. Et si c’est bien fait, c’est même agréable. Vous verrez!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s